Droit

La loi sur les services numériques (DSA) s’applique-t-elle également à votre entreprise ? Les plateformes en ligne ont des obligations supplémentaires


Loi sur les services numériques (DSA)

La loi sur les services numériques fixe des exigences supplémentaires en matière de transparence pour les plateformes en ligne. La définition d’une plateforme en ligne dans le cadre du DSA peut s’appliquer à votre entreprise. En conséquence, vous pourriez être tenu de vous conformer aux exigences supplémentaires en matière de transparence du DSA. Poursuivez votre lecture pour savoir si votre entreprise entre dans cette catégorie et quelles mesures vous pouvez prendre pour rester conforme.

Quel est l’objectif de la loi sur les services numériques ?

La loi sur les services numériques est entrée en vigueur le 25 août 2023 pour les principales plateformes en ligne et moteurs de recherche. Depuis le 17 février 2024, le DSA est pleinement applicable aux autres plateformes en ligne.

Le DSA fait partie du programme de la Commission européenne « Une Europe adaptée à l’ère numérique », qui vise à réglementer les plateformes et les intermédiaires en ligne, comme indiqué dans notre article précédent . Son objectif est de protéger les droits fondamentaux des citoyens de l’UE tout en créant un environnement en ligne sûr et transparent.

À qui s’applique le DSA ?

Le DSA impose différentes exigences aux différents acteurs en ligne en fonction de leur fonction et de leur taille, car ces facteurs ont des impacts différents sur l’écosystème en ligne. Il convient également de mentionner que, comme le Règlement général sur la protection des données (RGPD), le DSA est basé sur le principe du marché et s’applique donc à tous les fournisseurs de services intermédiaires numériques au service des clients dans l’Union européenne (UE). Cela signifie que le DSA peut également s’appliquer aux entreprises américaines. En conséquence, la DSA a divisé les plateformes en ligne en quatre catégories principales :

1. Très grandes plateformes en ligne et moteurs de recherche

La Commission définit cette catégorie comme les plateformes et moteurs de recherche accueillant 45 millions de visiteurs ou plus par mois. La liste officielle du DSA est disponible ici .

2. Plateformes en ligne

Le DSA définit une plateforme en ligne comme un service d’hébergement qui stocke et divulgue des informations au public à la demande d’un destinataire du service. Un site Web sur lequel les utilisateurs peuvent créer des profils d’utilisateurs ou interagir avec d’autres utilisateurs est également considéré comme une plateforme en ligne.

Selon le DSA, les catégories suivantes relèvent du terme plateforme en ligne :

  • Plateformes de médias sociaux
  • Places de marché en ligne (boutiques en ligne, sites de commerce électronique)
  • Sites de partage de contenu
  • Magasins d’applications
  • Systèmes de réservation en ligne pour l’hébergement et les voyages
  • Plateformes d’économie collaborative

Remarque : Les micro et petites entreprises, définies comme les entreprises de moins de 50 salariés et dont le chiffre d’affaires annuel est inférieur à 10 millions d’euros, ne sont pas concernées par cette exigence. Cependant, toutes les autres organisations entrant dans la catégorie des plateformes en ligne doivent se conformer aux exigences du DSA.

3.Services d’hébergement
Cela inclut les services qui stockent les informations des utilisateurs en leur nom. Cette catégorie comprend les services de cloud computing, l’hébergement Web, de messagerie et de serveur.

4. Services de courtage
Cela peut inclure des fournisseurs d’accès Internet et des bureaux d’enregistrement de noms de domaine, ainsi que des services de mise en cache ou de canalisation.

❗Remarque importante : consentmanager fournira une nouvelle fonctionnalité qui permettra aux utilisateurs d’accéder directement aux informations des annonceurs en cliquant simplement sur une icône à côté de l’annonce. Cela permet aux utilisateurs de personnaliser/désactiver l’annonce immédiatement lorsqu’ils la voient.

Exigences de transparence supplémentaires pour les plateformes en ligne

Les plateformes en ligne ont également des obligations et des attentes supplémentaires en matière de garantie d’une plus grande transparence.

Conformément à l’article 26 « Publicité sur les plateformes en ligne » du DSA, les exigences suivantes sont établies :

1. Les fournisseurs de plateformes en ligne qui diffusent de la publicité doivent veiller à ce que l’utilisateur final puisse voir rapidement, clairement et sans ambiguïté, en temps réel, les éléments suivants dans chaque publicité qui lui est présentée :

a) des informations sur le but de la publicité ;
b) La personne ou l’organisme qui diffuse la publicité ;
c) La personne ou l’entité qui a payé pour la publicité , si elle est différente de la personne ou de l’entité mentionnée au point (b) ; et
d) des informations à la fois significatives et facilement accessibles via la publicité ; Une description des principaux critères utilisés pour déterminer le public cible de la publicité et les moyens par lesquels ces critères peuvent être modifiés.

2. Les fournisseurs de plateformes en ligne doivent offrir aux personnes qui utilisent leurs services la possibilité d’indiquer si le contenu qu’ils proposent est ou contient des communications commerciales.

3. Les fournisseurs de plateformes en ligne ne sont pas autorisés à montrer aux personnes qui utilisent leurs services des publicités créées sur la base d’un profilage.

Ce que vous pouvez faire pour vous conformer à la loi sur les services numériques

Le DSA impose aux intermédiaires en ligne de fournir des informations claires et simples sur les services qu’ils utilisent. Assurez-vous de revoir attentivement vos pratiques en matière de confidentialité et de transparence. Assurez-vous d’obtenir toutes les informations importantes de vos partenaires publicitaires afin de pouvoir les transmettre efficacement à vos utilisateurs. Notre solution consentmanager peut aider votre site Web à se conformer et à gérer les normes de transparence requises par la DSA et les réglementations européennes sur la protection des données telles que le RGPD.

Vous ne savez pas si votre entreprise est soumise à la loi sur les services numériques ? Contactez un de nos experts dès maintenant !


plus de commentaires

New regulations US 2024
Droit

De nouvelles lois américaines sur la confidentialité entreront en vigueur en 2024 : mettez à jour vos paramètres de confidentialité spécifiques aux États-Unis

Aux États-Unis, de nouvelles lois sur la protection des données entreront en vigueur au second semestre 2024 – en Floride, au Texas, en Oregon et au Montana . Les entreprises qui opèrent dans ces États ou ont des clients dans ces États doivent revoir leurs pratiques en matière de protection des données pour garantir leur […]
Général, Nouveau

consentmanager Tool Spotlight : options d’intégration dans le tableau de bord CMP

Dans le Tool Spotlight de ce mois-ci, nous examinons de plus près les fonctionnalités d’intégration que vous trouverez dans votre tableau de bord CMP consentmanager . Celles-ci sont le fruit d’un travail de développement approfondi entre consentmanager et les outils correspondants, ce qui nous permet d’offrir à nos utilisateurs la possibilité d’activer l’intégration d’un simple […]